Mission et mandats
Équipe
Conseil d'administration
PARE
Devenez membre!
PCSA
Protection et mise en valeur
Sensibilisation
Trousses éducatives
Acquisition de connaissances
Nettoyages des milieux naturels
ZICO de Sept-Îles
Cap Ferré
Petit Havre de Matamec
Astragale de Robbins
Marais salé, phase I
Restauration du Marais Salé, Phase II
Guide ZICO
Documentaire vidéo sur la morue
Érosion des berges
Recueil sur le capelan
Contamination de l'eau
Véhicules Hors Route (VHR)
Changements climatiques (primaire)
Changements climatiques (secondaire)
Cap Ferré
Le littoral
Portrait des outils pédagogiques sur la Côte-Nord
Capelan
Lac Salé de Baie-Johan-Beetz
Habitat littoraux
Route bleue
Réseau d’Observateurs du Capelan
Île Grande Basque
Nettoyage intégral
Restauration du dépotoir à Anticosti
Présentation générale
L'archipel des Sept Îles
La baie des Sept Îles
La plaine Checkley
La Route des oiseaux
Accueil  >  La ZICO de Sept-Îles  >  La baie des Sept Îles
La baie des Sept Îles: riche de son marais salé et de sa zostéraie

 

 

  

Les marais salés et les herbiers de zostère figurent parmi les écosystèmes les plus productifs de la planète, naissant de l’interaction entre de nombreux facteurs biologiques et géophysiques (climat, apports en sédiments, marées, salinité…).

 

 
marais salé

© ZIPCNG

Dans la baie des Sept Îles, des conditions particulières participent à leur formation. D’un côté, l’archipel et la presqu’île Marconi protègent la baie des grands courants marins et des fortes tempêtes; de l’autre, les cours d’eau s’y jetant amènent eau fraîche, oxygène et sédiments (surtout des limons et sables fins). Il en résulte un milieu d’eau calme, claire et oxygénée, où les particules fines se déposent en un tapis de vase. Ces conditions favorisent l’établissement d’espèces de plantes particulières: la spartine alterniflore et la zostère marine, qui dominent respectivement le marais salé et l’herbier aquatique.

 

 

Le marais salé et la zostéraie

 

 
Marais Salé

© ZIPCNG

 

Le marais salé est un lieu où fluctuent la salinité, la teneur en oxygène, la température et les niveaux d’eau. Les organismes doivent donc recourir à des mécanismes d’adaptation hautement spécialisés pour y vivre. La spartine alterniflore, par exemple, est une plante robuste qui tolère les submersions périodiques (les marées) et l’eau salée. Grâce à des plantes comme la spartine, les marais salés filtrent et régulent les variations d’eau lors des crues et des sécheresses.

 

 

 

 

 
Zostéraie

© SE.Hébert-Marcoux/ZIPCNG

 

L’herbier aquatique, quant à lui, est dominé par la zostère marine, et est ainsi appelé zostéraie. La zostère marine est une plante aquatique proliférant sur les sédiments meubles en zone de hauts fonds, mais doit toujours rester immergée. Elle vit là où les courants sont faibles et où la lumière pénètre bien dans l’eau. Ses feuilles vertes ont l’aspect de rubans et, contrairement aux algues, elle dispose de racines. Comme la spartine, elle est aussi adaptée aux milieux salés.

 

 

 

 

La baie: hôte d'une importante chaîne alimentaire

 

La zostéraie est un habitat exceptionnel pour la faune et on y observe souvent une chaîne alimentaire diversifiée et complexe, composée de multiples maillons. On y trouve phytoplancton et zooplancton, mollusques, crustacés, gastéropodes et poissons, qui attirent à leur tour mammifères et oiseaux.  

 

 
Bernaches du Canada

© B.Duchesne

Des oiseaux carnivores comme herbivores fréquentent la zostéraie en très grand nombre. Les oiseaux prédateurs comme le héron y pêchent poissons ou crustacés, alors que les oiseaux herbivores tels la bernache vont y brouter les feuilles de zostère. Les zones sablonneuses ou vaseuses de la baie, comme la pointe du poste, sont aussi un lieu de prédilection pour les oiseaux limicoles. 

Ces petits oiseaux échassiers (pluviers, bécasses, bécasseaux, bécassines, chevaliers, tournepierres, courlis...) fouillent la vase de leur bec pour y dénicher les organismes enfouis qui composent leur menu. Les oiseaux limicoles sont le plus souvent migrateurs et, malheureusement, connaissent aujourd'hui un déclin généralisé à l'échelle continentale... un déclin largement attribuable à la perturbation

 
Pluvier semipalmé

© B.Duchesne

des milieux de rivage dont ils ont besoin.Préserver la santé de sites comme les rives de la baie des Sept Îles prend donc toute son importance puisque ces sites sont des points d'arrêt nécessaires pour se reposer et se nourrir durant la migration. 

  

En plus de fournir un formidable garde-manger pour la faune, la zostéraie offre aussi des sites de prédilection pour la reproduction des poissons et le développement des juvéniles; on qualifie souvent cet habitat de pouponnière! Cette pouponnière abrite d'ailleurs plusieurs espèces d'importance commerciale comme le hareng et la morue durant leurs premiers stades de développement. 

 

 

Des écosystèmes essentiels

 

Le marais salé et la zostéraie sont dits des écosystèmes très productifs parce que la croissance des plantes y est rapide. Celles-ci produisent beaucoup de matière organique et de substances nutritives, à la fois lorsqu’elles poussent et lorsqu’elles se décomposent, ce qui génère de la nourriture en grande quantité. Grâce aux feuilles et aux racines, les plantes ralentissent le courant et fixent les sédiments, contribuant du coup à lutter contre l’érosion côtière!

 

En somme, le marais salé et la zostéraie jouent un important rôle de stabilisateurs et de régulateurs du littoral. Leur présence participe également à faire des zones côtières des milieux extrêmement productifs pour le poisson, les oiseaux et tant d’autres espèces dont nous bénéficions!

DEVENEZ UN CITOYEN SCIENTIFIQUE AVEC LE ECAPELAN.CA    Les capelans sont l’une des espèces-clés de la région de l’Atlantique, les baleines et oiseaux de mer dépendant d’eux pour se nourrir...
PLATEFORME CITOYENNE SUR L’ÉTAT DE SANTÉ DES HABITATS CÔTIERS DU SAINT-LAURENT     © ZIP Sud-de-l'Estuaire                       Rimouski, le 6 juin 2017. Le Comité ZIP d...
Lors de l'assemblée générale annuelle du 31 août 2016, une nouvelle échelle de tarification des frais d'adhésion au Comité ZIP CNG a été présentée à l'auditoire. Cette échelle de tarifica...
Le jeudi 19 novembre 2015, la population de Sept-Îles est conviée à participer à une consultation publique sur le plan d'action gouvernemental sur les hydrocarbures. L'événement s'inscrit dans ...
  Soirée "Apéro et contes" à Gallix© ZIPCNG Le Comité ZIP Côte-Nord du Golfe invite la population de Sept-Îles à sa soirée apéro et contes : .  Nous vous convions à cette soiré...
Le Comité ZIP Côte-Nord du Golfe vous invite cordialement à son assemblée générale annuelle (AGA), qui aura lieu le jeudi 28 mai à 18h30 dans les locaux du Comité ZIP, au 406 avenue Arnaud, ...
Ce site web a été réalisé grâce à la participation financière de :